hallux valgus

5 choses que vous devez savoir sur l’hallux valgus

Communément appelé « l’oignon de pied », l’hallux valgus est une déviation du gros orteil qui vient souvent accompagnée d’une déformation osseuse de l’articulation. On a rassemblé sous cinq points toute l’information nécessaire à votre compréhension de cette problématique de mécanique du pied qui peut parfois s’avérer douloureuse. 

 

1. La cause est souvent génétique

Et oui! Les personnes dont les parents ont un hallux valgus au pied sont plus à risque d’en développer également. La présence d’une grande souplesse ligamentaire dans la famille peut augmenter le risque d’une personne de développer cette pathologie. Dans d’autres cas, cela s’explique par la démarche qui est souvent calquée sur celle des parents ou encore, par les habitudes de chaussure qui se transmettent d’une génération à l’autre.

 

 

 

 

2. Les femmes de plus de 40 ans sont plus susceptibles de le développer

Les femmes sont plus disposées que les hommes à développer l’hallux valgus principalement de par le fait qu’elles portent des chaussures étroites et à talon haut, ce qui place le gros orteil dans une position inconfortable où la charge qu’il a est plus importante. L’âge et la ménopause sont également deux facteurs qui accentuent les chances de développer un oignon de pied. 

 

3. La douleur, la rougeur et l’inflammation sont parmi les symptômes les plus communs

Les personnes aux prises avec un hallux valgus forcent leur gros orteil à maintenir une position qui n’est pas la sienne. C’est ce qui engendre de la douleur, de la rougeur et de l’inflammation. À long terme, certaines personnes vont jusqu’à développer de l’arthrose ou de l'arthrite dans l’articulation. Au quotidien, ces personnes ont plus de difficulté à porter des chaussures fermées sur une longue période de temps de par le fait que le dessus de la chaussure ajoute une pression sur l’articulation qui est déjà douloureuse. Finalement, tel un effet domino, le gros orteil, en émettant une pression sur les autres orteils, peut engendrer des problèmes chez celles-ci.

 

 

4. L’orthèse et le séparateur peuvent aider à soulager les inconforts liés à l’hallux valgus

Bien que le port de l’orthèse ou du séparateur ne puisse complètement résorber l’hallux valgus, celui-ci peut grandement aider à soulager les douleurs. Avec l’orthèse plantaire, on vient décharger l’articulation tout en la repositionnant alors qu’avec le séparateur, on va plutôt tenter de maintenir l’orteil en place, question qu’il ne dévie pas sur le deuxième orteil. Certaines orthèses de nuit peuvent également venir soulager d’autres douleurs et inconforts.

 

5. Il existe des exercices que l’on peut faire sur une base quotidienne

Dans le cas où l’hallux valgus serait encore petit, plusieurs spécialistes recommandent de faire des exercices qui viennent travailler la posture de l’orteil, question de la maintenir en place. Loin d’être des exercices qui demandent beaucoup d’efforts, ceux-ci ne sont effectifs que s’ils sont pratiqués de manière répétée. L’idéal, c’est de faire ces exercices en combinaison avec une autre solution, comme l’orthèse plantaire par exemple. Conseil d’expert : si vous devez réaliser ces exercices, assurez-vous de le faire en faisant quelque chose que vous aimez, comme pendant votre émission préférée, question de bien les intégrer à votre routine et surtout, de le faire dans le plaisir. Plus vous avez de plaisir à les faire, moins grandes seront les chances que vous les oubliez. Et donc, plus vous contribuerez à éviter que votre hallux valgus ne prenne de l’ampleur. 


Vous avez ce que vous pensez être un début d’oignon de pied? N’attendez pas, prenez rendez-vous avec l’un de nos spécialistes.